16 janvier 2020 à 18h
ENSA Toulouse - École Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse

83 rue Aristide Maillol
31106 Toulouse cedex 1
www.toulouse.archi.fr

Produites de manière récurrentes comme solutions absolues aux problèmes sociaux contemporains, les utopies promettent des avenirs qui chantent par l'application souvent stricte et élaborée de modèles architecturaux, urbains et sociaux. Qu'elles soient appliquées, partiellement construites ou non réalisées, les utopies sont des représentations physiques d'un environnement idéal, qui, malgré leurs meilleures intentions, continuent de pointer aujourd'hui sur tout ce qui ne va pas. Les utopies nous ruinent-elles le moral ? Si la valeur des utopies réside dans le fait que, par définition, elles n'existent pas, ne faut-il pas tout simplement éradiquer la possibilité d'en produire ? Ou, au contraire, la valeur projetée des utopies constitue-elle la base des imaginations fertiles et une possible accélération du progrès? Plus simplement: les utopies menacent-elles notre bonheur ?

Afin de décider du sort des utopies, le tribunal pour les générations futures se tiendra le Jeudi 16 Janvier à 18h à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse. Lors d'une session publique extraordinaire, avocats, procureurs et juge entendront les témoins et experts parmi lesquels architectes, sociologues, philosophes, bailleurs sociaux, étudiants et habitants.

Appelés à la barre :
• Loïc COLAS, urbaniste, Directeur de projets à Toulouse Métropole
• Olga PANNELLA, artiste plasticienne et doctorante
• Marie-Christine COUTHENX, architecte, spécialiste de l'habitat participatif
• Nicolas GOLOVTCHENKO, sociologue
• Jacques PRADES, économiste spécialisé en économie sociale

Le tribunal pour les générations-futures est un format de conférence spectacle imaginée et empruntée aux futurologues de Usbek & Rika reprenant les codes de la cour de justice.